USA

Expatriation : Bilan après + de 2 ans…

Il y a autant de raison de s’expatrier que de personnes qui sautent le pas. Pour ma part, nous voulions avec mon mari vivre une nouvelle expérience, et il a eu l’opportunité, de part son travail de pouvoir venir travailler en Californie. Nous sortions tout juste de thèse, je n’avais pas de poste qui m’attendais et lui l’opportunité d’aller bosser dans une des meilleures facs au monde, autant vous dire que le choix a été vite fait ! Pourquoi n’ai-je pas hésité, moi aussi ? Parce qu’avec une thèse de science en poche, je me suis dit que si je ne trouvais pas de poste dans la Silicon valley je ne suis pas sûre de pouvoir trouver ailleurs donc nous nous sommes lancés, avec le cœur balançant entre joie, peur et excitation!

Le début d’une nouvelle vie :

Les démarches administratives  entre la France et la Californie ont été assez rapide et facile. Nous avions la fac de Stanford qui nous aidait dans les démarches du coup nous n’étions pas perdu. De plus cela nous à même donnée l’occasion de se faire un petit séjour à Paris pour faire nos visas à l’ambassade.

Une fois arrivés aux USA, nous avions 2 semaines pour trouver un appart, acheter tous les meubles et finir toute les choses administratives (carte de sécurité sociale, compte en banque, ouverture de ligne téléphonique, internet, gaz, eau…) Nous avons aussi découvert le “credit score “ souvent demandé lors des recherches d’appart! En étant nouveau, nous n’en avions pas, ce qui ne nous a pas facilité la tâche ! Mais cela ne nous pas empêché d’avoir un appart plutôt pas mal! Deux semaines plus tard nous étions parfaitement installés. Pour en savoir plus sur le crédit score c’est par ici

Etant en visa accompagnant J2, ma demande d’autorisation de travail envoyé le 6 février a été acceptée le 1 mai ! Ceci étant la journée de la fête du travail en France, j’ai pris ça comme signe de bon augure! Et j’ai eu raison, après 3 rounds d’entretiens dans le labo d’intérêt j’ai finis par commencer le 25 juin! Pour en savoir plus sur demande d’autorisation de travail c’est par ici

Le bilan après plus de 2 ans à l’étranger:

Coté découverte : La  première année c’était cool car tout est nouveau et il y a pleins de truc à voir et découvrir. Mais après que tu as fait un peu le tour, tu retombes dans le train-train quotidien, sauf que tu es de l’autre côté de la planète. Bien sûr que non je n’ai pas visité tous les USA et j’en suis bien loin ! Mais le rythme de travail ne me permet pas de partir comme je le souhaite.

Une de mes premieres photo prise à San Francisco en Février 2018.

Coté famille : Nos familles étant loin nous ne les voyons pas souvent (ils essaient de venir nous voir 1 fois par an et nous de rentrer 1 fois par an) et du coup ce n’est pas toujours facile. Cette année avec l’épidémie de coronavirus les choses sont plus compliquées et nos plans seront certainement annulés, mais c’est pour le bien de tous. Cependant vivre loin paradoxalement resserre les liens, car vu que l’on se voit moins et bien quand on se voit on vit les choses à fond… et au final nous nous envoyons plus de messages et de photos au quotidien.  Mais il n’est jamais évident de ne pas pouvoir être là pour les anniversaires, les mariages, les petites joies et peines du quotidiens.

Car la vie de famille en étant loin c’est un peu de folie et de montage russe… Photo prise à Universal Studio Los Angeles en Avril 2109

Coté vie sociale : Les amis de France nous manque, on ne remplace pas 20 ans d’amitié comme ça ! Mais ne vous inquiétez pas nous avons créé des nouveaux liens ici beaucoup de français d’ailleurs ! Peut-être qu’avoir les mêmes codes culturels, fait qu’il est beaucoup plus facile de sympathiser entre français.  Exemples de différences culturelles ? Les américains mangent très tôt, ici à 18h les terrasses de restaurant sont pleines a craquer alors que nous on irait au resto à 20h30-21h ! Ils s’invitent très peu chez eux pour se faire des petits repas maisons mais plus pour un après-midi avec activité ou un barbuc en fin d’aprèm mais à 21h presque tout le monde est parti, là ou nous nous resterions des heures à discuter et refaire le monde.

Par ce qu’il faut aussi avouer la vérité, les écureuils ont été mes premiers amis mdr.

Coté langue : Nous nous sommes améliorés dans notre anglais et je trouve ça top que ce soit à l’écrit, à l’oral ou en compréhension. Mais je ne me considère toujours pas bilingue car pour moi un bilingue maîtrise parfaitement la langue même si dans les faits, ce n’est pas forcément le cas, car il existerait plusieurs forme de bilinguisme. Et puis honnêtement je ne maîtrise même pas parfaitement le français (fautes d’orthographe, d’accord ou autres) et pourtant c’est ma langue natale… D’ailleurs si ce thème vous intéresse, je vous invite à découvrir le blog 1bulle2langues (tenue par une orthophoniste) et notamment son article sur le bilinguisme ici

Coté nourriture : Assez agréablement surprise au niveau de la qualité des produits. Que se soit au resto ou aux supermarchés j’ai toujours réussi a trouver des choses de bonne qualités et avec du goût. De plus ici les alternatives pour les personnes ayant des allergies ou vegan sont très fréquentes. Note rigolote: il n’est pas rare de voir ici, dans les restos, à côté du nom du plat, le nombre de calories de celui-ci… J’avoue que des fois ça calme mes choix 😀

Petit brunch à l’américaine. Et oui c’est un mega pancake sur la droite. Photo prise chez Stacks Menlo Park en Juin 2019

Coté boulot : Le management à la française et à l’américaine sont assez différent. Là où le français vous dira rarement que c’est bien mais soulignera les mauvais points, ici ils ont auront tendance à vous dire plusieurs compliments avant d’osé formuler une critique. Niveau cadence c’est assez éprouvant dans le sens ou le nombres de congés est très faible et que à chaque fois que nous en avons nous rentrons en France et courrons à droite et à gauche pour voir tout le monde. Du coup nous rentrons encore plus fatigué qu’avant!

Mon lieu de travail. Photo prise à Stanford en Février 2018. J’y travaillais pas encore, et c’est une de mes première photo du campus, il faut croire que c’était un signe…

Bilan : Nous avons découvert un nouveau mode de vie, des nouvelles façons de travailler ou même de manger bref une nouvelle culture, qui peut même parfois être déroutante. Alors vous me direz qu’on connait tous plus ou moins les USA de part les séries télés mais je vous dirais qu’entre les sitcoms et la vraie vie il y a quand même un gouffre. C’est un peu comme la photo de vacances, personne ne voit qu’en dehors du cadre de la photo de la plage magnifique c’est souvent noir de monde à côté!

Mes conseils si vous souhaitez tenter une expérience à l’étranger:

Réfléchissez bien à pourquoi vous voulez partir, et les conséquences que cela aura sur votre mode de vie. Notamment renseignez-vous sur le prix de la vie là où vous souhaiteriez aller. Car un salaire qui parait élevé depuis la France, ne l’est pas forcement dans votre lieu de prédilection justement à cause du coût de la vie. Par exemple aux USA, les tarifs téléphoniques, internet, assurance voiture,  sont bien plus cher qu’en France. Le loyer peut aussi être un gouffre financier, par exemple là où nous sommes les loyers sont hors de prix et beaucoup de personnes vivent en colocation même à plus de 30 ans, car ils n’ont juste pas les moyens de se payer un appart seul alors qu’avec le même salaire en France ils seraient plus que bien.

Si vous envisagez de partir avec votre conjoint et que celui-ci à un visa dépendant du votre, renseignez-vous bien avant car certains ne permettent pas au conjoint de travailler !  

Et puis si avez comme lieux de chute la Silicon valley, allez lire les articles de mon blog! Et même si vous n’allez pas là-bas, vous pouvez les lires quand même pour la culture G 😉

Des bisettes,

Claire

USA

Travailler avec un visa J2 aux USA

Arrivée aux USA avec un visa J-2 en poche, je pensais pouvoir switcher rapidement sur un visa J-1 dès que mon post-doc serait trouvé. Malheureusement la législation avait changée entre le moment où nous avions commencé nos démarches pour venir ici et le moment où nous sommes arrivés. Travailler avec un J-2 étant normalement pas autorisé j’étais dans une impasse à moins de changer de visa mais encore fallait-il avoir la force de refaire toute les démarches et être sur de pouvoir l’avoir… Pourtant certains me feront remarquer que je travaille en toute légalité, alors comment ai-je fais? Il faut simplement monter un dossier et demander au service de l’immigration une autorisation de travail qui sera accepté ou non. Cette procédure peut prendre jusqu’à 4 mois donc faites vos papiers dès votre arrivée voir même avant de partir si vous avez déjà votre future adresse. Sachez aussi que dans ce formulaire vous pouvez faire en même temps la démarche pour votre numéro de sécurité sociale donc profitez-en!

Les pièces à mettre dans votre dossier son

  • Une lettre de motivation
  • Le formulaire  I-765
  • Le formulaire  I-94
  • Le formulaire  DS2019
  • Une copie de votre passeport
  • Une copie de votre mariage + sa traduction
  • 2 Photo ID 2×2
  • Un chèque dont le montant est écrit sur le site du I-765
  • Possibilité de rajouter le formulaire  g-1145 pour suivre en ligne

Envoyer par courrier avec un accusé de réception à un des deux centres (Phoenix ou Dallas) en fonction de là où vous vivez.

A quoi sert la lettre de motivation? Prouver que votre conjoint en J-1 gagne suffisamment pour subvenir à vos besoins et que en fait si vous voulez travailler c’est juste que vous ne voulez pas être une desparate housewife et que vous voudriez découvrir le monde du monde du travail ici, bref bosser pour le plaisir!!! Et non je me fou pas de vous ;D

Qu’est-ce l’I765? Formulaire de demande d’autorisation de travail. Vous le trouverez sur le site de l’immigration ou en cliquant ici (https://www.uscis.gov/i-765).

Où trouver l’I94? Sur le site des douanes (https://i94.cbp.dhs.gov/I94/#/home), rentrez votre nom, prénom, date de naissance, votre numéro de passeport et le pays d‘émission. Cela vous donnera entre autre la date de la dernière entrée sur le territoire. En plus vous aurez aussi accès à toute les entrées et sorties faites sur le sol américain.

Capture d’écran de la première page que vous aurez à remplir et de la page qui s’affichera ensuite avec toutes vos informations

Le DS2019 c’est quoi? Voyons c’est le sésame que vous avez tant attendu et qui est envoyé par l’employeur de votre conjoint. C’est aussi celui grâce auquel vous avez pu aller faire vos démarches à l’ambassade pour le visa et qui vous sera toujours demandé en plus de votre passeport à la douane lors des vols internationaux.

Où puis-je avoir une traduction de mon certificat de mariage? Alors soit vous la faite faire par un traducteur, soit par quelqu’un ou par vous-même, en certifiant que vous parlez couramment l’anglais et la langue dans laquelle le certificat est écris. N’oubliez surtout pas de mettre la copie de l’original.

Photo 2×2 c’est le format  traditionnel ici donc pas  besoin de se casser la tête pour trouver un endroit pour les faire. Allez juste à un endroit où ils sont certifiés pour les photos de passeport. Pensez à écrire au dos votre nom et le numéro d’admission du I-94. Mettre le tout dans une enveloppe réécrire sur l’enveloppe votre numéro d’admission et attacher avec un trombone, l’enveloppe et le chèque au I-765. Si vous souhaitez mettre le g-1145 pensez à le mettre en première page aussi

Une fois votre dossier reçus et accepté vous recevrez une lettre vous disant que votre dossier est bon et quelques jours après vous aurez votre carte! Conservez la bien car c’est ce document qui vous sera demandé lors de votre embauche.

Votre conjoint est prolongé et vous souhaitez continuer à travailler?

Sachez qu’il n’y a pas de possibilités de prolongement de l’EAD, il faut refaire une demande. Dans ce cas-là les mêmes pièces sont demandés, il faut juste mettre en plus une copie de votre ancien EAD (photocopie de la carte) et bien penser à faire la demande 3 à 4 mois avant la fin de votre permis actuel pour ne pas avoir d’interruption entre vos périodes d’autorisation de travail. Si vous mettez le papier avec les codes-barres où était collée votre carte cela permet d’accélérer un peu le processus.

Je viens de renouveler ma carte pour la 3ieme fois et à c’est toujours le même stress. A chaque fois 3 mois se sont écoulé entre le moment où j’ai envoyé mon doc et la réception de mon autorisation. Voilà j’espère que cet article vous aura aidé dans vos démarches.

ATTENTION !!!!! Les informations données ici sont à titre indicatif pour vous aider dans vos démarches. Elles peuvent changer en fonction des politiques migratoires. Donc pensez TOUJOURS à vous référer au site de l’immigration en cas de doutes.

Des bisettes,

Claire

USA

Le permis US: Roulez jeunesse !

S’expatrier, soyons honnête c’est un peu pouvoir partir en vadrouille régulièrement en utilisant sa voiture (on est au usa on oublie pas!). Mais sachez que cela implique de repasser son permis puisque le permis français n’est pas reconnu plus de 3 mois si vous êtes résident!

Là vous me dites “what the f**k! Mais ça doit coûter une blinde!”

Bonne nouvelle : En fait non car le permis ici n’a rien à voir avec ce que l’on peut connaitre en France. En Californie (je ne sais pas si c’est la même chose de partout), il n’y a pas d’auto-école a proprement parler et donc pas d’heure de conduite obligatoire! Mais du coup comment ça se passe s’il n’y a pas d’auto-école?  Ou apprendre le code? Comment pratiquer la conduite? Et pour passer le code je fais comment? Même question pour la conduite?

Je réponds a tout ça ne vous inquiétez pas!

  1. Comment ça se passe s’il n’y a pas d’auto-école? Ou apprendre le code? Comment pratiquer la conduite?

Tout se passe au DMV, sur internet (vive YouTube!) ou avec des connaissances ayant le permis… Je m’explique. LA première chose à faire quand vous arrivez en temps qu’expat (après les ouvertures de compte en banques, demande de numéro de sécurité sociale…) c’est de prendre un rendez-vous au DMV.

Pourquoi le faire très rapidement? Car il y a souvent deux mois d’attente avant de pouvoir avoir un RDV au DMV et s’y pointer sans rendez-vous c’est risquer de poireauter des heures sans être sûr de passer. Et puis bon pendant ce temps vous avez le temps de vous entraîner pour le code!

  • Du coup comment on fait pour le code?

Sur le site du DMV vous avez un fascicule qui récapitule toute les règles du code. Ensuite si vous voulez vous entraîner comme pour l’examen allez sur YouTube il y a pleins de tests en ligne. Honnêtement le jour de l’examen je n’ai eu aucunes questions que je n’avais pas vues sur ces vidéos en lignes et pourtant je n’en ai pas fait des masses

  • Et pour passer le code je fais comment?

Allez au DMV le jour de votre rendez-vous. Apportez toutes les pièces qu’ils demandent (liste sur le site) et de quoi régler les frais (33 $). Ils vérifieront que vous ayez vos pièces et ensuite vous donneront un numéro. Votre tour venu vous allez passer à différents guichets où ils vont créer votre dossier, tester votre vue si vous avez une correction (lire des lettres affichées de l’autre côté de la pièce comme chez l’ophtalmo), et vous prendre en photo. Ensuite vous aurez le droit de faire votre test!

Si vous vous attendez à vous asseoir, regarder un écran et appuyer sur votre petit boitier comme en France vous risquez d’être perturbé!!! Je ne sais pas si c’est comme ça dans tous les DMV mais celui où j’ai passé mon code, nous étions dans la même pièce que la salle d’attente juste séparé par des paravents. Donc autant dire qu’il faut vraiment rentrer dans son cocon pour ne pas être “dérangé” par les annonces dans le micro.

Pour le test en lui-même vous serez sur un ordinateur. Vous allez devoir répondre a 36 questions si c’est votre première fois et que vous avez plus de 18 ans , 18 questions si c’est un renouvellement de permis (oui oui le permis a une date de péremption ici!). Vous aurez le droits a 6 fautes (3 pour un renouvellement) et dès que vous commettez une erreur, vous le savez. Si une question vous stress vous pouvez la passer et revenir dessus à la fin. A savoir, vous pouvez choisir la langue de votre test (dont le français) mais si vous ne passez pas l’examen en anglais vous aurez un second test sur les panneaux de signalisation pour être sur qu’au moment de conduire vous comprenez le sens de la signalétique même si vous ne maîtrisez pas la langue. Une fois votre test passé, si vous avez réussi ont vous donne des papiers provisoires vous autorisant à conduire en présence de quelqu’un qui a le permis. Si vous n’avez pas votre code vous pouvez le repasser encore 2 fois gratuitement mais il me semble qu’il faut attendre 7 jours entre chaque tentatives.

Comme toutes les illustrations de ce blog, ce dessin est fais par mes soins. Si vous voulez le réutiliser citez la source svp.

2. Je fais comment pour passer pour la conduite? Le jour J comment ça se passe?

Comme pour le code c’est au DMV que tout se passe. Je vous conseille de prendre votre rendez-vous pour la conduite le jour même où vous avez votre code pour les mêmes raisons de délais. Ensuite pour la conduite, si vous conduisez déjà en France vous ne devriez pas avoir de soucis mis à part pour appliquer le code de la route et les boites automatiques! Si vous êtes encore dans la période légale de conduite avec votre permis français pas de soucis, sinon il faudra conduire avec une de vos connaissances comme pour de la conduite accompagné.

Le jour J, il vous faudra venir avec votre voiture ^^, la voiture d’un ami ou une voiture de location. Attention pour les voitures de loc, il faut que vous ayez un papier comme quoi l’agence autorise le passage de l’examen. Quoi qu’il en soit venez avec un ami qui a le permis si jamais ils contrôlent le fait que vous ne conduisiez pas seul! Signalez-vous au guichet et ils vous diront où aller.

L’examen en lui-même n’est pas difficile. Au début votre instructeur vous posera des questions sur la voiture du style où sont les warning, contrôlera les feux de la voiture et vous demandera les signes à faire si les clignotants ne fonctionnent pas. Ensuite vous ferrez quelques mètres et ça sera le moment de faire une manœuvre! Moi qui redoutais de devoir faire un créneau dans les pentes des collines de SF je n’ai eu qu’une simple marche arrière sur le parking du DMV!!! Et apparemment c’est le cas pour tout le monde. Ensuite un peu de conduite (genre 10min max!) et retour sur le parking du DMV. Là vous saurez tout de suite si vous avez votre examen ou pas. Retournez dans les bâtiments pour récupérer les papiers provisoires!!

Vous voyez c’est pas sorcier au final! Bonne route à vous et j’espère que cet article vous aura plus!

A savoir:

  • pour avoir un rdv plus vite. Ne pas hésitez a regarder toutes les villes dans les environs de chez vous. Certains coin sont moins prisé que d’autre et ne pas hésiter a regarder régulièrement si il n’y a pas de nouvelles dates plus proche disponible du a des désistements!
  • Le permis de conduire est maintenant un Real ID c’est à dire qu’il est réellement reconnu comme un papier d’identité et vous pouvez voyagez dans les USA uniquement avec ça.
  • Si vous vivez déjà aux Etats-Unis sachez que chaque état a un code de la route plus ou moins différents, par conséquent si par exemple vous déménagez de New-York à un autre état il vous faudra repasser votre permis!
USA

Les enseignes américaines : où acheter quoi?

Dessin fait a l’ancienne sur paint… Je sais, il faudrait je me mette à la page !

Fraîchement arrivée dans le pays je me suis alors retrouvée perdue par rapport aux commerces car je connaissais peu d’enseignes!

Où acheter à manger ? Des meubles? Des vêtements? Du mobilier d’extérieur? Quel magasin correspond à quelle gamme de produit? Bref, j’ai mis un peu de temps à me retrouver dans tout ça du coup je vais vous faire un petit recap des enseignes pour essayer de vous faciliter la vie!

Où acheter à manger ?

Comme en France vous avez plusieurs types de grandes surfaces où vous pouvez faire vos courses.

  • Safeway, Wholefood, sont des endroits où vous pourrez acheter des fruits et légumes frais, toute sorte de produits alimentaires cependant vous n’y trouverez pas de produits électroniques comme nous pouvons en avoir en France dans les enseignes types Carrefour ou autre. Ces commerces sont un peu chers mais les produits frais y sont de qualité.
  • Trader joe est ce que je comparerais à des petites supérettes de proximité avec pas mal de produits européens. Les produits y sont généralement sympas.
  • World market comme son nom l’indique vous permettra de trouver des produits d’un peu partout sur le globe. Cependant la partie alimentaire n’est pas le plus gros du magasin qui est essentiellement consacré à la déco et la vaisselle.
  • Costco, il faut une carte membre pour y faire ses courses mais si vous achetez des grosses quantités n’hésitez pas ça vaut le coup.
  • Walmart. Nourriture, produit électronique, vélo, arts créatifs… Bref Walmart c’est un peu de tout du coup ça peut être pratique quand on cherche plusieurs choses différentes et qu’on ne veut pas faire 50 magasins. Cependant en magasin (vers chez moi) la nourriture c’est que du surgelé. Perso j’y vais que quand j’ai besoin de trucs non alimentaires.
  • Target : vous y trouverez de la nourriture mais aussi des vêtements et affaires pour la maison
  • Les « farmer markets » sont souvent présents les dimanches matin donc n’hésitez pas à y faire un tour. Renseignez-vous sur le site de votre ville pour savoir les lieux et horaires.

Des vêtements ?

  • Macy’s, Bloomingeldals, Nordstrom, sont des équivalent de nos Galeries Lafayette/ le Printemps mais il y a souvent des promos et donc des bonnes affaires.
  • Pour les petites bourses il y a les outlets, Marshall, Ross. Ces 2 derniers vendent d’ailleurs aussi des objets de décoration et quelques meubles d’appoint.
  • Target, Walmart (comme vous pourriez trouver des vêtements chez Intermarché ou Auchan).

Aménagement de la maison? Aménagement extérieur?

  • Ikea, qui nous a bien aidé à notre arrivée il faut le dire! L’avantage c’est que tout le monde les connaît : produits pas chers et plutôt bonne qualité.
  • West helm et Way fair sont des magasins d’aménagement et de décoration avec une gamme de prix très larges.
  • Walmart comme dit ci-dessus il y a de tout là-bas ! Mais attention les produits d’aménagement vendus en magasin me semblaient pas de très bonne qualité.
  • Target aménagement extérieur et intérieur, vaisselle..
  • Bath & Beyond. Vous y trouverez toute une gamme de produit pour la maison, du sèche-cheveux à la parure pour le lit
  • Home depot. Vous y trouverez plantes, fournitures pour la maison et déco pour le jardin

Loisirs créatifs

  • Jo-ann fabrics & crafts. L’équivalent de notre loisir et création ou Cultura! Un large choix de produit!
  • Britex fabrics à San Francisco pour les tissus
  • University art a Redwood City & Sacramento. Vous y trouverez peinture, vernis, pinceau, cadre, bref de quoi laisser sortir l’artiste qui est en vous et même y prendre des cours.

Voilà j’espère que cet article vous aura plu mes petits voyageurs. Cette liste n’est bien sûr pas exhaustive mais si je l’avais eu à mon arrivée je me serais sentie un peu moins perdue 😉

Si vous voulez rajouter des suggestions faites!

USA

S’expatrier en couple

On parle beaucoup de l’expatriation mais peu des conséquences sur la vie de couple. Certains me diront allez Claire arrête ton blabla, ça change rien t’es toujours avec la personne que tu aimes t’es juste ailleurs un peu comme en vacances quoi. Sauf que ces vacances comme vous dites et bien elles sont longues et au final ça joue à un moment ou à un autre. Voici quelques exemples que j’ai pu voir parmi mon entourage ou vivre.

Comme toutes les illustrations de ce blog, ce dessin est fais par mes soins. Si vous voulez le réutiliser citez la source svp.

Beaucoup de couple font l’erreur de ne rester qu’en couple surtout au début. La raison est simple, dans un environnement nouveau, il y a l’envie de découvrir qui est forte mais aussi beaucoup de stress généré par ce milieu inconnu. Alors rester avec l’être aimé peut rassurer comme un cocon de protection que l’on garde avec soi et qui réconforte. Sauf que rester à deux ne facilite pas les nouvelles rencontres et amis, et peut amener à un repli sur soi au lieu de s’intégrer et essayer de profiter pleinement de cette expérience.

Quand vous vivez loin de votre famille, de vos amis, et que vous les avez au téléphone ou en visio vous ne voulez pas les inquiéter si ça ne va pas. Ils se font déjà assez de soucis comme ça de vous savoir loin alors vous ne voulez pas en rajouter en disant que vous n’avez pas le moral, que votre boulot ne vous plait pas, que vous ne vous sentez pas intégré, ou pour je ne sais pas quelle autre raison… Et si vous êtes expat depuis pas longtemps et n’avez pas encore d’amis et bien vous ne pouvez en parler qu’à votre partenaire. Alors vous me direz oui mais un couple c’est fait pour parler quand ça ne va pas. Oui mais un couple n’est pas fait non plus, à mon sens, pour servir de décharge émotionnelle. Sauf que quand vous n’avez pas d’autres personnes à qui en parler, c’est un risque qui pointe son nez, et vivre avec quelqu’un qui rabâche sans arrêt que ça ne va pas et bien c’est toxique et cela peut créer des tensions qui en temps normal n’existeraient pas.

Certaines tensions peuvent apparaître aussi du fait qu’il faille retrouver ses repères. Dans votre ville d’origine vous aviez chacun votre rythme, vos activités, vos plannings, et au final vous aviez votre rythme de croisière. Expatriés, il vous faudra tout reconstruire et cela peut prendre du temps avant de vous sentir pleinement à l’aise dans votre nouveau pays et avec votre nouvelle vie.

Comme toutes les illustrations de ce blog, ce dessin est fais par mes soins. Si vous voulez le réutiliser citez la source svp.

Sinon être loin de tout le monde peut aussi avoir des côtés positifs ! Vous pourriez être amené à avoir des discussions profondes sur votre couple, vos envies et projets de vie sans être influencé par les « qu’en-dira-t-on » car avec l’éloignement en fait on oublie ces choses-là et au final on ne retient que ce qui est le plus important pour nous.

Etre dans un nouveau pays peut aussi vous amener à faire plus de weekend en amoureux ou de petits voyages car vous vous dites que vous voulez en profiter à fond et cela vous permettra de vivre pleins de nouvelles expériences et de vous créer pleins de supers souvenirs.

Je pourrai encore développer pleins de thématiques mais je pense que vous avez compris l’idée, l’expatriation aura forcément un impact sur votre couple en bon ou en moins bon mais il ne faut pas prendre à la légère le fait que ce changement de vie puisse avoir des conséquences plus profondes qu’un simple déménagement.

Si vous voulez continuer à discuter de ça je vous invite à vous exprimer dans les commentaires.

Des bisettes

USA

Les 10 choses qui m’ont étonné en arrivant en Californie

  1. La Silicone Valley. En arrivant ici je m’attendais à voir des villes supra développées avec des buildings de partout bref un peu un mini New-York californien quoi… Euhhh ben en fait c’est une succession de maisons, et de bâtiments de 3 ou 4 étages max… bref c’est tellement plat que depuis la tour Hoover de Stanford par temps clair vous voyez de San Francisco à San Jose (soit une vue dégagée sur 77km!)
Comme toutes les illustrations de ce blog, ce dessin est fais par mes soins. Si vous voulez le réutiliser citez la source svp.

2.Le code de la route. Avoir le droit de griller le feu rouge si on veut tourner à droite

3.Les fils électriques! Les USA ont beau être la première puissance mondiale les fils électriques ne sont pas enterrés dans la plupart des villes

4.La qualité du réseau téléphonique. Honnêtement je captais beaucoup mieux en France! Ainsi que le prix du téléphone et d’Internet! Wahou j’avais l’impression de faire un bond dans le passé à l’époque où Free n’était pas sur le marché en France… Bref Xavier Niel, ramène ta pomme aux USA on attend que toi!

5.Les pourboires… Premier resto, j’attendais sagement que le serveur vienne reprendre ma CB.  Au bout de 5 min le voyant toujours pas venir je vais le voir en lui donnant ma carte pour qu’il encaisse mon tips et là il rigole en me disant qu’il n’en avait pas besoin! Perplexe je lui demande comment il va retirer les sous? Il me regarde en souriant « votre carte bancaire est enregistrée, vous écrivez juste le montant que vous souhaitez donner, signez et on retire après! » Je me suis jamais sentie aussi courge…

6.Le prix des pâtisseries françaises. A l’épiphanie nous passons devant une boulangerie française. Il y a de belles galettes en vitrine, nous rentrons je demande le prix, “55$ ma petite dame”, je suis ressortie et j’ai appris à la faire moi-même!

7.Les m&m’s. Un choix de fou! Les classiques, ceux au caramel, au chocolat au lait, au chocolat blanc, à l’amande, au bretzel, au beurre de cacahuète, à la noix de coco, au piment jalapenos, à la pâte à tartiner… Ils veulent me faire grossir ou quoi?

Comme toutes les illustrations de ce blog, ce dessin est fais par mes soins. Si vous voulez le réutiliser citez la source svp.

8. Les pharmacies. En fait c’est une supérette avec un coin pharmacie. Mais en gros tu peux y acheter des glaces, du coca, des protéines pour le sport ou tes médicaments donnés par le pharmacien voir les prendre en libre-service …

9. Le « credit score »: plus tu empreintes, et rembourses à temps, plus ta banque te met une bonne note et plus ton « credit score » est haut! Cela peut servir par exemple lors de recherche d’appartement, plus tu as une bonne note, plus les gens te font confiance sur le fait que tu vas payer ta location dans les temps et du coup la quittance sera plus basse.

10. Et le meilleur pour la fin : commander de la nourriture sur Amazon! Oui oui ça parait fou mais perso c’est le seul endroit où nous avions trouvé pour 20 personnes et pour un prix pas trop élevé, notre fromage à raclette, on est français ou on ne l’est pas! Et pour ceux qui se posent la question, oui le fromage était bon et petit plus,  il venait de France!